… La Coulemelle, lépiote élevée.

On reprend  cette rubrique avec un champignon qui m’a fait succomber. J’ai trouvé ce drôle de champignon chez mon maraîcher (Potager du Monceau, je ferais un topic sur eux bientôt), bon au début j’avais pas capté que c’était un champignon, à ma grande honte j’ai cru que c’était une décoration automnale (oui j’ai une vue excellente ^^). Le maraîcher m’a donc présenté ce champignon des prés et il m’en a gentiment offert un pour qu’on puisse goûter.

DSCN2379

Il existe plusieurs types de lépiotes et certaines sont vénéneuses (voir mortelles) donc attention lors de la cueillette! Celle-ci est facilement reconnaissable par sa grande taille et son large chapeau. Elle est de couleur claire avec un long pied et des lamelles biens blanches.

DSCN2383 DSCN2384

Pour la dégustation, on peut la manger cru en salade par exemple, on peut également la faire cuire (entière ou en lamelles), revenue dans du beurre et saupoudrée de persil, grillée au barbecue, panée etc… Les recettes n’ont de limites que votre imagination, mais il faut rester simple pour savourer ce délicieux champignon (je crois qu’en gout c’est mon préféré, ou égalité avec le cèpe j’arrive pas à me décider ^^). Par contre il faut en prévoir beaucoup, la coulemelle réduit énormément à la cuisson et il faut bien penser à retirer le pied. Pour un premier essai j’ai tout simplement fait revenir ma coulemelle en « dés » dans du beurre, quand j’ai vu que cela réduisait vraiment beaucoup, j’ai vite rajouté un peu de lardons. Une fois que c’était cuit j’ai déglacé avec de la crème fraîche liquide. J’ai laissé épaissir 1 minute avant de servir sur des spaghetti al dente. Un vrai régal, même si cela manquait cruellement de champignons! Une chose est sure, mardi prochain je dévalise le maraîcher si il en a encore!!!