Nouveau pied sur le balcon!

Petit achat en jardinerie, d’habitude je préfère éviter et acheter directement aux producteurs, mais là quand j’ai vu le nom de la plante j’ai pas pu résister! Même si elle était un peu chère (enfin pour moi) j’ai craqué je l’ai prise. Il s’agit de la Pimprenelle. Une petite plante aromatique, comestible, mais surtout Pimprenelle est le surnom que ma Maman me donnait petite en référence à la petite fille dans Bonne Nuit les Petits, surnom qui est étrangement réapparu l’été dernier au boulot.

Je viens de mettre la plante dans son bac, avec du bon terreau, exposition au soleil (enfin quand il se décidera à sortir de derrière les nuages) et beaucoup d’eau. Je vais attendre le printemps pour récolter les feuilles. A ce que j’ai lu elles ont le goût de concombre, elles peuvent se manger en soupe, en salade ou en boisson.  Donc rendez-vous printemps pour la dégustation!

 

DSCN3953[1]

Le grand Tri!!!

Le Zéro Déchet amène souvent à faire le grand tri chez soi, adopter un mode de vie un peu plus minimaliste. Le but est de voir plus clair dans ce que l’on possède pour mieux en profiter, si j’ai 300 babioles sur mon étagère, il y en a surement une partie que je n’aime plus, dont je me suis lassée et surtout elles empêchent de voir celles auxquelles je tiens vraiment!!!! En ne gardant que ce qui me plait j’en profite d’avantage! Béa Johnson l’explique très bien dans son livre, le désencombrement est la clef du Zéro Déchet et peu importe la pièce concernée. Le but du désencombrement n’est pas de jeter à tout va tout ce qui se trouve chez nous, bien au contraire! Le désencombrement consiste à faire la différence entre ce dont nous avons réellement besoin et le reste!

Voici quelques exemples:

« Est-ce que j’ai besoin de 300 figurines à l’effigie de félins pour savoir que j’aime les chats? » Non évidement! Pourquoi ne pas garder 1 ou 2 figurines, qui nous plaisent réellement et vendre les autres (ou les donner)? Cela fera un gain de place et surtout un gain de temps et d’énergie lors de la séance de dépoussiérage. Et pourquoi pas donner le gain de la vente à une association qui défend les chats, cela pourrait être une véritable preuve d’amour pour les chats!

« Est-ce que j’ai besoin d’un coffre à déguisements alors qu’on ne fait qu’une soirée déguisée par an? » Les déguisements prennent beaucoup de place et beaucoup de ressources pour un nombre d’utilisations limité! Pour les grandes occasions, pourquoi ne pas louer un déguisement dans une enseigne spécialisée? Il sera de meilleure qualité et surtout il n’encombrera pas votre placard! Après pour certains déguisements, le système D marche très bien! Pour une soirée, je me suis déguisée en Miss Foldingue, je n’ai rien acheté, j’ai simplement réutilisé ce que j’avais dans mes placards, le résultat était assez fou mais c’était le but recherché!!! Pour une autre soirée je me suis déguisée en Buffy, bon personne n’a compris qui j’étais malgré mon pieux à la main, mais tout le monde m’a demandé comment je m’étais blessée… J’en ai déduit que mon maquillage de tueuse de vampire couverte de bleues était réussi.

« Est-ce que j’ai besoin de tous ces livres? » Heuuu ooouiiii!! Je pense que réduire ma bibliothèque sera pour moi le tri le plus difficile à faire! Cela fait 10 ans maintenant que je me monte une immense bibliothèque. Résultat, aujourd’hui j’ai plus de livres que je ne pourrait en lire dans une vie (enfin j’exagère un peu). Le pire c’est quand je vais sur des vides-grenier, je peux ramener un carton plein de livres si je trouve des trucs qui me plaisent à bas prix! Donc mon objectif pour 2016 c’est de lire mes livres! De ne garder que ceux que j’aime vraiment afin que je puisse les relire quand l’envie m’en prend (je lis en moyenne 3-4 fois un livre qui me plait…). Il faut surtout que j’arrête d’en acheter des nouveaux! J’ai fait une exception pour le livre de Béa Jonhson, je l’ai acheté en début d’année et je pense que cela sera le seul avant un bon moment!!! Et si je dois en racheter un, j’appliquerais la règle du 1 qui rentre 1 qui sort, mais vu le nombre de livres, je pense que ce sera plutôt 1 qui rentre, 2 qui sortent.

Ces exemples montrent que le tri, le processus de désencombrement provient d’une réflexion, il ne faut pas se débarrasser de tout, juste éliminer ce dont ne vous vous servez pas ou très peu! Et pour certains objets essayez de trouver une alternative avec un objet que vous possédez et que vous comptez garder. Par exemple, j’ai acheté un Blender il y a 2 ans, je m’en suis servit 3 fois au début et depuis il reste au fond d’un placard! Du coup pas d’hésitation, je l’ai mis en vente. Si l’envie me reprend de faire des smoothie, j’utiliserais mon mixeur plongeant! Il suffira que je coupe mes fruits en petits cubes et que je ne mette pas de glace avant de mixer!

Pour les objets en bon état, qui fonctionnent etc… la vente ou le don sont d’excellents moyens de s’en débarrasser. De plus ils augmentent l’offre de biens d’occasion! Pour les objets cassés ou qui ne fonctionnent plus, vérifiez si ils peuvent être réparés, si oui mais que vous ne voulez pas vous en charger donnez-les en précisant les réparations à faire. Pour ce qui n’est pas réparable, proposez les objets en l’état pour les pièces. Sinon veillez à bien trier vos objets pour que ceux qui soient recyclables soient recyclés!

Si vous êtes décidés à faire le Grand Tri, prévoyez du temps pour le faire, par exemple bloquez un week-end pour faire du tri de masse, sinon prévoyez une heure par-ci, une heure par-là pour faire des petites séances de tri. Prévoyez également une zone de transition où vous pourrez stocker ce dont vous souhaitez vous débarrasser. Si vous n’avez pas de zone de transition disponible, laissez les objets à leur place et enroulez un morceau de ficelle ou de ruban autour d’eux pour les différencier des autres et vous faire un pense-bête pour ne pas oublier qu’il faut les vendre/donner. Notre zone de transition, c’est notre cave. Comme elle commence à déborder, on a rempli des caisses qu’on a laissé dans l’appartement, certaines sont cachées dans des placards, mais d’autres restent tristement au milieu du salon. Vivement la saison des vides-greniers pour nous débarrasser de tout ça! Et surtout avant de jeter un objet, réfléchissez bien si il est recyclable ou pas afin de limiter ce qui finira en décharge ou à l’incinérateur!