Journal d’une minimaliste en devenir…

Comment en étions-nous arrivé là? Comment avons-nous pu nous laisser envahir? Pourquoi avons-nous tant acheté? Aujourd’hui il faut ranger. Les placards débordent, l’armoire de la chambre ne ferme plus. Les gadgets et accessoires inutiles s’accumulent… J’étouffe!!! Et je pleure aussi, devant ce gaspillage, ce gaspillage d’argent, de temps, de ressources. Aujourd’hui je vais tenter de réparer. Aujourd’hui j’ai décidé d’être responsable, d’accepter notre défaite face à la société de surconsommation. Aujourd’hui je prends les armes, je souhaite dé-consommer et consommer responsable, aujourd’hui j’ai décidé d’être minimaliste et éco-responsable car je suis citoyenne de la Terre avant toute chose. Aujourd’hui j’ai pleuré, mais demain je me battrais.

Demain je commencerais à vider nos placards, enlever d’abord le surplus complètement inutile, les trucs cassés, sans valeur.

Après-demain constatant que mes efforts de la veille n’auront pas été suffisant j’irais plus loin. Je me débarrasserais de plus de choses encore. Mais pas assez.

La semaine suivante je me rappellerais ma motivation première, puis je me débarrasserais de presque tout. De quoi avais-je donc réellement besoin? De mes livres préférés, d’une jolie tasse pour boire mon thé, d’une couverture toute douce pour me pelotonner durant mes lectures. De quoi d’autre? De beaucoup, non de peu, de l’essentiel, de l’utile et de l’agréable, les deux à la fois. Au-delà du besoin il y a aussi le désir. Qu-est-ce que je veux? Moins de choses mais de meilleure qualité, du beau, du doux, du solide, de l’amour, de la liberté, des repas simples mais goûteux. Je veux un cahier et un joli stylo à encre violette pour coucher mes pensées sur le papier.

Less is More…

Publicités